lundi 28 août 2017

Job d'été

Hisia dans "le retour des petits jobs d'été"
Billet d'Hisia

Cet été est vraiment interminable. Il fait chaud depuis le mois de Mai, sans répit.
Et puis toujours pas de pluie. Trois mois sans pluie en pleine chaleur c'est terrible.


Mais il ne faut pas se laisser ramollir la cervelle et le corps.
Du coup j'ai accepté quelques petits jobs d'été.
J'avais déjà essayé à plusieurs reprises.
J'avais été coach bien-être physique et mental. Mais ça ce n'est pas que pour l'été et c'est toujours d'actualité.
J'avais aussi accepté un boulot de gardienne de maison. J'avais même été interviewée à ce sujet par Mlle Loustiquette.
C'est là : "Le retour de l'intervieweuse - Job d'été".


C'était pas mal, même si l'interview était un peu bizarre.


Cette année j'ai choisi d'essayer plusieurs petits boulots. Comme ça si un jour j'ai besoin d'un vrai travail j'aurais une idée précise de ce qui me plait ... ou pas !


J'ai commencé par être "surveillante de parking".


Il fallait garder l'entrée du garage pour signaler qu'il était complet.
Mais le plus important c'était de régler la circulation sur le parking extérieur.
Lorsqu'il y a des américains dans le coin c'est plus prudent.


L'un dans l'autre je m'en suis pas mal sortie. Plutôt fière de moi.
Mais je n'ai pas trop envie de renouveler l'expérience.
Un peu bruyant, parfois statique. Et puis ça ne sent pas super bon les voitures.
En plus très mal payé comme petit job. Un paquet de litière et quelques caresses.
Bande de rapiats !


Pas transcendantale du tout. Et totalement en dessous de mes capacités.
Il faillait trouver mieux.


Du coup, plutôt que d'attendre je suis allée proposer mes services.


J'ai gardé pendant quelques temps un objet extraordinaire.
Un pied à ongles bleus. C'est rare ça.


Au moins là c'était original.
D'ailleurs je l'ai fait bénévolement.


Ensuite, s'est présenté quelque chose d'un peu étrange.
Quelqu'un m'a proposé un boulot de gardienne de Hong Kong.
J'ai tout de suite accepté.
Je me voyais déjà en Asie. A moi les dragons, les temples, les jonques, les casinos.


On m'a dit d'attendre à côté de cette bouteille presque vide. J'ai trouvé ça bizarre. Mais j'attendais de voir.
J'ai attendu un certain temps.


Et d'un seul coup j'ai réalisé que c'était une arnaque.
Quelqu'un c'était bien moqué de moi.
Hong Kong c'était juste le nom écrit sur cette ridicule bouteille en plastique.


J'étais un peu furieuse quand même. Une honte de se moquer d'une minette serviable.
Heureusement que dans la foulée j'ai eu une proposition intéressante.


J'ai gardé un certain temps des livres d'art.
Mon humaine et notre famille américaine sont allées à Saint Paul de Vence.
A la Fondation Maeght il y a une exposition "Eduardo Arroyo".
Ils étaient tous absolument ravis d'y être allés.
Ma Tata y a acheté de jolis livres.


Le temps qu'elle les range dans sa valise j'ai monté la garde.
On ne sait jamais. Une souris pourrait passer par là.


Ca m'a plu comme travail.
Et puis j'ai eu droit à un sac avec des jouets venant directement de San Francisco.


Pour finir j'ai trouvé un autre job à ma hauteur.


J'ai été "Grande Gardienne de l'écrit".


Garder le savoir, les mots.


Ca c'est un rôle de chatte.


J'avais trouvé le job parfait.


Je n'ai même pas demander de salaire.
Etre gardienne du savoir c'est déjà un salaire, une gratification, une rémunération.


Je ne suis pas mécontente de mes "jobs d’Août".
Et puis comme ça j'ai un peu plus exploré ... l’Âme humaine.


A refaire l'été prochain, mais bien sure il me faudra en trouver de totalement différents. Sinon c'est lassant.
Et vous, vous savez trouvé d'intéressants boulots ou occupations d'été ?


A bientôt
Portez vous bien




mardi 22 août 2017

Il y a ... comme un lézard !

Mais il est où ?
Billet d'Hisia et Loustiquette

Loustiquette : Tiens, Hisia qui revient du dehors.
Aurait elle attraper un truc super intéressant ?


Hisia : Faisons genre je n'ai rien sinon je sens que mon jouet va disparaitre rapidement.


Loustiquette : Hisia qu'est ce que tu guettes ?
Hisia : Moi ? Rien du tout.


Hisia : Comment faire pour rester discrète ? Petit petit, vient par là !
Loustiquette : Tu parles toute seule ?
Hisia : Oui. Enfin non, je parle à mon jouet, à ma petite maison.


Loustiquette : Je suis sure qu'il y a un lézard dans cette boite. Il faut que j'y entre pour l'attraper. C'est mon lézard.
Hisia : Tu n'as pas l'impression d'être un peu ridicule là. Même si tu perds 50 % de ton poids tu seras encore trop grosse pour rentrer dans cette boite.
En plus ....


Loustiquette : En plus quoi ?
Je vois, tu ne me dis rien. Tu me laisses me ridiculiser en faisant croire que j'essaye de rentrer dans une petite boite. Je sais bien qu'elle est trop petite la boite.
Alors que le lézard il est à côté de toi.


Loustiquette : Ca sent une odeur de lézard. Je ne suis pas folle.

video

Hisia : Ma pauvre Loustiquette, tu dérailles. Il n'y a pas de lézard.. Où vois tu un lézard ?


Loustiquette : Je l'ai vu, entendu. Tu veux le garder pour toi. Oui c'est ça. Tu veux me prendre mon lézard. Mais je ne me laisserais pas faire.


Hisia : Réfléchis un peu. Supposons qu'il y ait un lézard.
Si il existe il n'est pas venu tout seul. Comme tu n'as pas fait rentrer un lézard dans la maison, c'est forcement moi.
Alors le supposé lézard est à moi.
CQFD !


Loustiquette : A moi !
Hisia : Voleuse ! Ventre sur pattes !

video


Loustiquette : Pas mauvais ce petit encas. A quand le prochain ?


A bientôt.
D'ici là prenez soin de vous.



vendredi 18 août 2017

De l'importance d'être bien installée lorsque l'on est une Princesse

L'Art félin de la sieste celon Hisia
Billet d'Hisia

Coucou c'est moi toute seule.
Vous avez remarqué que même lorsque l'on dit que nous ne sommes plus en pause, et bien ça y ressemble vraiment !
La chaleur est revenue. En fait elle n'est partie que 3 jours.
Tout le monde est ramolo de chez ramolo.


Ca me fait penser à un truc. Du coup j'ai trouvé un sujet de billet.
Il pourrait s'intituler "l'Art de la sieste".
Vous savez que le confort des siestes félines c'est hyper important.
Lorsqu'il fait chaud c'est encore plus important.


Il faut trouver le coin le plus frais de la maison.
Le fond du séjour il est à peu près comme ça.
Le mur de derrière et celui du côté gauche donnent dans la terre puisque la maison est partiellement collée à la colline. Du coup c'est pas mal du point de vue température.


Il y a une méridienne qui est là juste pour les siestes félines. Peut être qu'au début ce n'était pas sa destination mais maintenant c'est comme ça.


S'installer sur le cousin rond est une option, à condition d'avoir un coussin à côté.


Tout est dans l'art de se trouver la bonne place sur les deux.
Comme je suis légère et petite ça marche au poil.


De là je suis à l'opposé de la grande baie vitrée, donc face à elle. Comme ça je peux surveiller.
On ne sait jamais si des intrus cornus décidaient de rentrer dans la maison, il faut se tenir prête !


C'est pas mal pour dormir, mais ça manque quand même de moelleux.


Là c'est beaucoup mieux. Un des esclaves m'a apporté un oreiller.
C'est à peu près parfait.


Pas trop dur, pas trop mou. La bonne taille.


Je garde quand même un oeil sur le monde, on ne sait jamais.


Et puis comme c'est compliqué parfois d'être correctement servie, il arrive que ce soit l'heure de ma sieste et que quelqu'un ai entre temps subtiliser mon oreiller sans même me demander mon autorisation.
C'est de plus en plus compliqué de se faire servir !
Je ne sais pas vous mes amis félins, mais moi je galère.


Ben voilà. En râlant un peu je retrouve un oreiller.


En plus celui là il est dans une taie douce et fraîche.


L'autre était dans un truc en pilou, chaud, et qui ne m'allait pas du tout au teint.


C'est important les couleurs. Je suis une Princesse et j'ai un rang à tenir. 
Mes esclaves humains ont parfois du mal. Ils font d'horribles fautes de gout.


Il faut insister, ne pas de décourager. Les faire recommencer. 


Il faut aussi les encourager. Leur dire qu'ils sont en progrès.


Mais il ne faut surtout pas qu'ils pensent qu'ils sont parfaits. Sinon ils ne font plus rien.
Il faut un bon dosage de compliments et de remontrances.


La prochaine étape c'est d'obtenir de mon Papy qu'il enlève l'horrible plaid du dessus de la méridienne. Mais là ce n'est pas gagné.


J'ai trouvé un autre coin super confortable. Mais je vous en parle une autre fois.


D'ici là prenez soin de vous.
A bientôt
Namasté