jeudi 18 mai 2017

"Enquête" de réponses

Les enquêtes de Mlle Hisia Hetep
Là où être fin limier a de l'importance
Billet d'Hisia
(Ce billet aurait du être celui d'hier. Mais j'ai allumé mon ordi et j'ai une mise à jour majeure qui s'est installée .... 1h45... alors ....rien, plus le temps après !)


J'aime bien cet endroit. Je trouve que je me fonds pas mal dans le décor.


Bonjour tout le monde.
Vous savez que j'ai une âme d'enquêtrice.


Et là, j'ai eu à faire une enquête de la première importance. Il s'agissait de la possibilité d'un ou de deux nouveaux Capreolus capreolus, de nouveaux habitants dans la colline.


Tout est partie à cause d'elle.
Vous la connaissez. C'est Mme Chevrette. Celle qui vit en partie ici.


Ces deux photos datent du Samedi 6 Mai. Son ventre commençait à être gros et plutôt bas.
L'année dernière elle avait mis bas le 6 Mai.


Le 7 Mai nous l'avons vu, le matin,  venir manger au fond du jardin. Forcement, depuis la veille son ventre ne s'était pas vraiment arrangé.


Après il y a eu l'attente.
Le 8 mai pas de chevrette.


Ne voyant toujours personne et n'entendant rien non plus, le lendemain je décidais qu'il était temps d'aller enquêter vers le haut.
J'ai pris mon assistante humaine avec moi pour qu'elle fasse des photos.
Le soucis avec les assistantes humaines c'est qu'il faut s'en arrêt leur dire de ne pas faire de bruit.
Je ne comprends pas pourquoi elle ne peut pas se déplacer discrètement.


Vous savez que nous les chats avons des pouvoirs surnaturels. Nous pouvons deviner les choses.
Alors j'ai décidé qu'il fallait aller près de la barre rocheuse.
Elle est très très haute du coup ça fait une bonne barrière de protection.


J'avais tous mes sens aux aguets.
Mais rien.


Quand même, moi la parfaite détective féline .... mon instinct m'aurait trompée ?
Mes parfaites oreilles seraient devenue inutiles ?
Pas possible.


Ben non ....! Forcement.  Infaillible je vous l'ai dit !
Là devant, caché, il y avait quelqu'un. J'en étais absolument sure.
Mon assistante voulait aller voir. Mais j'ai été ferme sur le coup. Non ! Pas question de déranger la nouvelle maman.
Elle n'était pas contente. Mais je suis restée sur ma position. Elle a fini par accepter de redescendre.
C'est compliqué parfois d'être obéie par ses subordonnées !


Le lendemain il y avait lui qui trainait dans le jardin.


Je commençais quand même par trouver que mon enquête piétinait.
En plus ça commençait à devenir inquiétant de ne pas voir la maman. Parfois les mamans sauvages meurent après la mise bas. C'est une idée horrible ça.
Et d'un seul coup, le Jeudi 11 la chevrette était là, au fond du jardin.


J'ai voulu, pour les besoins de mon enquête, aller l'interroger un peu.
J'aurais voulu savoir si elle avait un ou deux petits, et où ils étaient.
Mais elle n'a pas voulu me répondre. Elle n'avait pas l'air stressée mais elle regardait tout le temps vers le haut.
Là mon fabuleux esprit de déduction en a déduit instantanément qu'elle avait sa progéniture tout droit vers le haut.


Le lendemain, donc le Vendredi 12, j'ai décidé qu'il était temps de poursuivre mon enquête de terrain en prenant un peu de hauteur.


J'ai encore emmené ma bruyante assistante avec moi et nous sommes montées un peu à gauche de la barre rocheuse.
Vous avez vu. C'est hyper sauvage. Les buissons jaunes fleuris sont épineux.


Ils forment une barrière. Je sentais qu'il y avait de la vie là, au dessus.
(il y avait du bruit à deux endroits distincts d'une dizaine de mètres).


J'aurais bien continué mon enquête plus haut. J'aurais voulu ramener des photos pour illustrer mon reportage.
A c'est vrai, je ne vous ai pas dit, mais j'enquêtais aussi pour faire un article pour le journal "Chat m'intéresse - le Journal des Potins-couffins". Vous vous souvenez que je suis journaliste reporter.
Mais pas moyen.
Ma chatographe s'est mise en grève. Vous vous rendez compte un peu ? En grève ! On aura tout vu. Il parait que ce n'est pas dans ses attributions d'aller traverser des buissons plein d'épines. Quelle fainéante, tire au flanc !
Obligée de redescendre !


Après j'avais un peu décidé de mettre mon enquête à l'arrêt.
Pour me détendre, le Lundi 15 Mai, je suis montée avec ma chatographe juste au dessus de la maison.


Nous sommes passées comme d'habitude à côté du "Pont des Blaireaux", qui est effondré depuis longtemps.


D'un seul coup j'ai entendu un bruit pas loin. Mon humaine s'est un peu moqué de moi en me disant que je n'étais qu'une chasseuse de lézard. Et que franchement ça n'avais pas d’intérêt !


Quelle médisance puisque là, à 20 centimètres de mon nez il y avait un faon couché.


Je suis allée lui faire un petit coucou tout doucement pour ne pas lui faire peur.

video

Du coup il s'est levé. Je voulais lui demander si il avait un frère ou une soeur. Mais il n'a pas compris.
Et puis nous sommes parties précipitamment.
Il avait l'air d'avoir peur de nous.
Moi j'étais contente. J'avais terminée avec succès la deuxième partie de mon enquête.
La première c'était de s'assurer que la chevrette allait bien après sa mise bas.
La deuxième de trouver son ou ses bébés.


Il me faillait encore savoir combien de bébés elle avait fait.
Mais j'étais déjà plutôt satisfaite de moi.
Je suis une super détective.


L'après midi j'ai décidé de retourner voir.


Mais il n'y avait plus personne.


Mardi matin, le 16, j'étais au bout du jardin avec mon humaine. Elle était assise sur une pierre, face à la colline (face au nord), en train de se sécher les cheveux au soleil. Quand soudain ...


La chevrette est arrivée de bout du terrain, de l'ouest.
C'est important de l'ouest parce que c'était le matin, du coup elle avait le soleil dans les yeux.


Et c'est important de savoir que Nat à Chat était assise face au Nord, parce que du coup elle ne voyait pas super bien la chevrette qui était à 90 degrés.
Vous vous demandez pourquoi je raconte toute cette salade de directions.
Et bien c'est simple.
La chevrette nous voyait mal et Nat à Chat voyait mal la chevrette.
A moment donné elle a réalisé qu'il y avait trop de pattes...
J'essayais de lui dire qu'il fallait filmer mais elle ne comprenait pas pourquoi... qu'elle est bête quand même !



Bien sure qu'il y avait trop de pattes....


"Si cette video ne veut pas marcher, elle est aussi là "Video" sur la page FB Hisiableue.
Ce n'était pas possible de la mettre, comme l'autre, directement dans le blog. Blogger ne veut que des video de moins de 100 megas. Alors maintenant elle est sur youtube."


C'est comme si elle était venue pour nous présenter son bébé.


Du coup moi j'avais terminé mon enquête avec succès.


Tout allait bien. Et elle n'a fait qu'un seul bébé. Comme d'habitude d'ailleurs.
Reste à savoir si c'est une fille ou un garçon. C'est surement un garçon hélas.


Après ils sont partis tranquillement.


Nous avons revu la chevrette mais pas le faon.
A priori il est de nouveau vers les buissons épineux.


Et moi je suis fière de moi.
Je suis une enquêtrice hors paire.


Après ce long billet je vous quitte.
A bientôt.
Portez vous bien.

PS : pas sure que blogger veuille bien uploader la 2ème video (trop grosse). Si c'est le cas je la mettrais sur youtube.


dimanche 14 mai 2017

Le début d'une nouvelle ère

Un jour très spécial pour les Français et les autres
Billet d'Hisia et Loustiquette
Chattes patriotes, européennes et citoyennes du monde

Hisia : Aujourd'hui c'est un grand jour.
... on a exprès pour vous des photos de moi pourries de chez pourri !


Hisia : Je trouve que mon humaine s'est surpassée. On ne fait pas de photos face à une baie vitrée ! C'est pourtant facile de s'en souvenir !


Loustiquette : Hisia peux tu être un peu sérieuse, nous devons parler d'un truc sérieux. Il faut du respect.
Aujourd'hui nous avons décidé de ne pas suivre ce que nous avions dit il y a quelques posts en arrière. Ou plutôt de transgresser un tout petit peu.


Hisia : Oui, c'est exactement ça. Une petite transgression. Presque j'ai honte...
En fait non pas honte du tout.


Hisia : Alors voilà.
Oyez brave gens, aujourd'hui est le premier jour d'une ère nouvelle.
Nous, Françaises, avons un nouveau Président de la République.
Bon, les Français aussi d'ailleurs..


Loustiquette : Nous avons un Président tout neuf. Un Président totalement détaché des vieux partis politiques.
Un Président du renouveau.


Hisia : Nous avons un jeune Président.
Il s'appelle Emmanuel Macron et il a 39 ans.


Hisia : Nous sommes sures qu'il va porter haut les couleurs de notre beau pays.
Nous on l'aime notre pays, c'est pour ça que nous disons que nous sommes des chats patriotes.
Il faut aimer son pays.
Le mot patriote a été usurpé et sali ces derniers temps. Un patriote c'est quelqu'un qui aime ardemment sa patrie, son pays.
Alors c'est nous....

Liberté - Egalité - Franternité

Loustiquette : Un pays c'est fait d'une multitude de gens différents liés par une culture commune. Ce sont des gens qui malgré leurs différences, vont (plus ou moins) dans la même direction. Des gens qui savent vivre ensemble, qui respectent les autres sans vouloir leur imposer leurs croyances.


Hisia : Notre nouveau Président les autres pays européens ont été contents qu'il soit élu. Il est très très européen.


Hisia : Et nous aussi nous sommes très pro européennes.
Pour être fort et respecté dans ce monde il faut des alliés, des amis.


Loustiquette : C'est grace à l'Europe que notre continent vit en paix.


Hisia : Et puis notre jeune Président il est aussi ouvert sur le monde.


Loustiquette : Nous sommes des chattes avec des amis qui ne sont ni Français ni Européens. Et on les aime.
Ils nous enrichissent.
On ne peut pas rejeter les autres pays. Pas plus que les gens qui, à cause de la guerre, n'ont plus de pays.


Hisia : On ne dit pas que notre nouveau Président est parfait, qu'il n'a pas de défaut.
Mais quand on regarde ce que les autres ont récupéré dernièrement....


Hisia : ... Et bien on est fières d'être, depuis plusieurs mois, "des Marcheuses".


Hisia et Loustiquette : On espère que vous ne serez pas trop fâchés que l'on ai parlé de politique.
Mais aujourd'hui est un jour spécial.
Notre Président a un parcours totalement atypique.
On trouve aussi que sa femme est géniale et qu'ils forment un super beau couple.
Ils démontrent tous les jours que l'amour doit s'affranchir des règles idiotes et des "quand dira t'on" !


Voilà,
Portez vous bien.
A bientôt.

PS : On ne sera pas fâchées si vous ne commentez pas. Nous savons très bien que nous avons des amis qui pensent différemment. C'est la richesse de la diversité. Ca serait triste si tout le monde pensait pareil. La France est le pays de la liberté, celui des Lumières.